Les archives du Point Eco de la CCI
Le Point Eco
Numéro 234 . Septembre 2004

SEMIA, incubateur d'Alsace

Un nouveau site destiné à des entreprises en émergence, spécialisées dans la chimie et les TIC, renforce le parc des locaux d'incubation qu'accompagne l'Université Louis Pasteur (ULP) dans le cadre de SEMIA.


L'incubateur d'Alsace SEMIA (Sciences, entreprise et marché, incubateur Alsace) dispose de trois sites dispersés à Strasbourg pour accueillir de jeunes entreprises innovantes. Créé en 2000 au sein de l'ULP, il est aujourd'hui association de droit local, cofinancé par l'État et la Région Alsace, et a pour mission de soutenir et d'épauler les porteurs de projets dans le processus de création d'entreprise. «L'incubateur Alsace contribue ainsi à la valorisation de la recherche publique. Depuis le début de son activité, SEMIA a travaillé avec plus de 300 porteurs de projets, la moitié d'entre eux étant issus de la recherche publique», souligne Philippe Ehret, son directeur. «La valorisation est une des premières missions des universités», rappelle également le président de l'ULP, Bernard Carrière. L'objectif, initialement fixé à 20 projets, a été atteint : «à ce jour, 32 ont été retenus, 18 sociétés et plus de 150 emplois créés. Le montage de 20 nouveaux projets est le but à atteindre dans les deux prochaines années» indique encore le directeur. Le rôle de l'incubateur est également de mettre en relation ces porteurs de projets avec des investisseurs.

De nouveaux locaux pour la chimie et les TIC
Actuellement, près de 2000 m2 de locaux sont dédiés à l'incubation grâce à ce dispositif. Le deuxième étage du bâtiment situé rue Boussingault, près du parc de l'Orangerie, soit 1100 m2, entièrement rénové, a été inauguré au mois de mai. L'opération s'est montée à 915 000 Euros, financés à parts égales par la Région Alsace, le Département et la Communauté urbaine de Strasbourg.

Soutien aux entreprises innovantes
Ces locaux regroupent, dans un environnement fonctionnel, sept entreprises en émergence. Citons pour la chimie «Synth 'E163», une société de développement de nouveaux composés thérapeutiques synthétiques à partir de molécules répandues dans les plantes, les fruits et le vin. Pour les TIC «Kaliasys» qui développe des terminaux informatiques vidéo ainsi que des services utilisables sur l'Internet (web TV) et «Pixium» qui réalise des outils de simulation en trois dimensions. D'autres pistes et dispositifs sont par ailleurs à l'étude pour consolider cette activité de soutien aux entreprises innovantes. «La maison de la valorisation», par exemple, pourrait avoir pour mission de favoriser les échanges, promouvoir la valorisation, faciliter les démarches administratives et mutualiser les moyens. Celle-ci rassemblerait certains services de valorisation des universités et des organismes de recherche et de la technologie.

Contact Semia,
03 90 24 30 30
info@semia-incal.com


> Site SEMIA